You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

De la Lingerie de pin-up Au Boudoir Froufrou

 

Passionnée par le milieu rock’n roll, Christine Bonnetaud a décidé de se lancer dans la création en ouvrant la première boutique de lingerie retro à Clermont-Ferrand. Inspiré par les vedettes Hollywoodiennes des années 50, Au Boudoir Froufrou invite ses clients à entrer dans son univers décalé.


En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ?

A l’âge de 46 ans et après 26 ans en tant que directrice de parfumerie, Christine Bonnetaud a souhaité ouvrir, en février 2012, la première boutique de lingerie retro à Clermont-Ferrand. « Je me suis rendu-compte qu’il n’existait que des boutiques sur Paris, et qu’ainsi de nombreuses clients étaient obligées d’acheter leurs articles sur internet ».

Christine Bonnetaud explique les différentes étapes par lesquelles elle est passée avant d’ouvrir son magasin. « Je me suis rendu dans de nombreux salons : salon de la franchise, salon de la lingerie… j’ai ensuite réalisé un prévisionnel, afin de chiffrer le coût de mon projet. Alors, j’ai fait la demande de prêts à 0% pour m’aider à financer mon projet, mais ils m’ont été refusés, j’ai donc utilisé mes apports personnels et je me suis fait aider par des amis pour tout ce qui concerne la décoration et les travaux. Une fois que le projet à commencé à voir le jour, je suis retournée voir ma banque qui m’a alors accordée un prêt de 15 000€. Et j’ai aussi suivi toutes les formations pour la création d’entreprise proposées par Pôle Emploi, afin de me lancer plus sereinement dans la création d’entreprise ».


Pouvez-vous nous dresser le portrait de votre entreprise ?

Installée dans la région depuis un certain nombre d’années, Christine Bonnetaud a été séduite par l’Auvergne. « Je trouve que Clermont-Ferrand est une ville très intéressante. C’est une ville qui bouge et qui draine du passage, ce qui est primordial pour monter un projet comme le mien».

Consciente qu’aucune boutique clermontoise ne commercialise des sous-vêtements décalés et de marques étrangères, Christine Bonnetaud a décidé d’ouvrir sa propre boutique de lingerie rétro, inspirée des actrices hollywoodiennes des années 50 et des jeunes créatrices londoniennes. Pour aller au bout de son idée, elle a d’ailleurs aménagé le magasin sous forme de boudoir. « La boutique est très souvent prise en photo, j’en déduis qu’elle plait et qu’elle sera peut être copiée. La décoration et l’univers du magasin décomplexent l’acte d’achat, ainsi les hommes osent entrer et aident leur femme à choisir leurs sous-vêtements. Les collections présentent dans le magasin sont retro et rock’n roll, sans être vulgaire ». Christine Bonnetaud souhaite d’ailleurs collaborer avec de nouveaux fournisseur afin d’élargir la gamme et être au plus proche de la demande de ses clientes.

Peu connu des Clermontois, Au Boudoir Froufrou organise de nombreux défilés de lingerie pour présenter les collections, est présent sur plusieurs salons (salon de la lingerie, salon du chocolat), fait de la publicité dans des magazines gratuits, communique via sa page FaceBook et construit un site internet pour la rentrée.


Source : http://www.mediam.fr/?p=57